La société du pestacle

Viens voir René Oghia !

Je suis d’une génération qui a découvert internet et Youtube sur le tard. Ayant appris la guitare en autodidacte, je connaissais les grands interprètes et compositeurs sud-américains que par les rares disques édités en France. Les brésiliens comme Baden Powell, João Gilberto, Luiz Bonfa et tant d’autres venaient jusqu’à nous grâce à la bossa-nova et la samba, mais les instrumentistes des autres pays comme l’Argentine étaient moins connus et diffusés.

Un jour j’entends à la radio un morceau de guitare interprété par un certain Cacho Tirao. Pendant des années j’ai essayé d’en savoir plus sans grand résultat. Et c’est là que le miracle Youtube s’est produit. Autant cette plateforme propose le pire comme le meilleur, mais ça m’a permis de retrouver le grand Cacho Tirao dans «la Tristecita», une pièce tirée de la Misa Criolla et arrangée pour guitare.

J’ai essayé de piquer ce morceau à l’oreille mais aussi en regardant les doigts du guitariste courir sur le manche. Je l’ai enregistré et je l’ai posté sur Youtube.

La boucle est bouclée !

René Oghia